Normes


Normes

La norme belge NBN S 01-400-1 est la référence en termes d’isolation acoustique depuis 2008. Cette prescription s’applique à tout nouvel immeuble d’habitation construit sur le territoire national. Elle définit les exigences en ce qui concerne l’isolation des bruits aériens et des bruits de chocs, de l’isolation des façades, des équipements techniques ou encore de la réverbération de certains locaux.

 

La norme définit deux niveaux de confort acoustique :

Le confort normal : il se caractérise comme étant le niveau minimum à atteindre. Ce niveau devrait satisfaire 70% des occupants confrontés au bruit sans engendrer de surcoût.

Le confort supérieur est le niveau le plus élevé de la norme ; il devrait satisfaire 90% des utilisateurs confrontés aux nuisances normales. Cette catégorie s’applique aux promotions immobilières qui souhaitent offrir à leurs résidents un meilleur confort acoustique et/ou en font un argument commercial. Cette exigence peut également être demandée par les utilisateurs qui souhaitent un confort supérieur à la moyenne.

 

La norme NBN S 01 400-1 définit les valeurs maximales admissibles en niveau de bruit de choc standardisé pondéré : le L’n,T,w. Cette valeur, exprimée en dB (décibel), est la valeur maximum qui ne doit pas être dépassée dans les pièces d’habitation, quel que soit le revêtement de sol choisi. Ceci rend donc la chape flottante pratiquement incontournable pour limiter la transmission des bruits de contact à travers les étages.

 

En fonction du type de pièce et du niveau de confort, la norme prévoit les valeurs maximum suivantes :

Local d’émission hors de l’habitation Local de réception dans l’habitation Confort acoustique normal Confort acoustique supérieur
Tout type de local Tout type de local, sauf un local technique ou un hall d’entrée L’nT,w ≤ 58 dB L’nT,w ≤ 50 dB
Tout type de local, sauf une chambre à coucher Chambre à coucher L’nT,w ≤ 54 dB L’nT,w ≤ 50 dB
Local d’émission hors de l’habitation Local de réception dans l’habitation Confort acoustique normal Confort acoustique supérieur
Chambre à coucher, cuisine, living, salle à manger et salle de bains (n’appartenant pas à la chambre/pièce de réception) Chambre à coucher, bureau L’nT,w ≤ 58 dB

Comment savoir si le projet répondra aux normes acoustiques ?

Pour évaluer le niveau d’atténuation acoustique, il est possible d’obtenir une valeur prédictive. La norme acoustique NBN EN 12354-2:2000 permet de calculer la performance acoustique à partir des éléments constitutifs de la construction. Celle valeur prend en compte le ∆Lw (qui est la valeur unique de réduction aux bruits de choc de l’isolant obtenue en laboratoire), la masse surfacique du plancher, la masse surfacique des murs et le volume de la pièce de réception.

Si le ∆Lw de l’isolant est trop faible, le résultat obtenu peut s’avérer être insuffisant. Par ailleurs, une mauvaise mise en œuvre peut également faire diminuer voire annihiler la performance acoustique du bâtiment. Il est donc primordial de choisir une bonne sous-couche acoustique et d’être vigilant lors de la réalisation pour éviter les ennuis par la suite.
Les bâtiments scolaires suivent la norme NBN S 01-400-2, entrée en vigueur en 2013 et qui définit les niveaux d’isolation acoustique minimum en fonction des types d’occupations des locaux.

 

Pour en savoir plus

Visitez le site www.normes.be, rubrique acoustique.